Nommé à la tête de l’université de N’Zérékoré en octobre 2019, après quelques années passées à la Direction de l’institut de mines de Boké, Dr Oumar Keita a hérité d’une université où tout semblait prioritaire.

De l’organisation institutionnelle à celle liée à la recherche, le recteur et son équipe se sont attelés à redorer le blason de cette institution d’enseignement supérieur, qui se veut une des meilleures dans la sous-région, dans le domaine environnemental.

« Mon équipe a trouvé une organisation qui avait besoin d’être améliorée, pour une meilleure qualification de l’enseignement. Dans ce contexte donc, nous avons pensé à engager des travaux d’aménagement à l’aide des compétences locales que nous avons dans ce domaine. Comme vous voyez dans la cour, des travaux sont en cours. La mise en place d’un espace vert, va être assurée par le personnel de notre faculté de l’environnement. A côté de cela, nous avons aussi défini 4 axes de recherche et formé à la suite, des équipes de recherche. Cela nous a permis aujourd’hui, dans l’université aujourd’hui, la recherche est orientée. Nous avons également acheté dans le cadre de l’harmonisation de la recherche au niveau des stages notamment, acheté un minibus pour ajouter à deux autres que nous avions pour faciliter la sortie des étudiants sur le terrain, dans le domaine des recherches. Tout ça est fait sur fonds propre, à travers les subventions dédiées à la réparation et l’entretien. Nous avons serré la ceinture. (…). Nous sommes en train de réformer l’université. Nous allons tout faire pour que d’ici quelques années, l’université de N’Zérékoré soit reconnue comme la première institution d’environnement », a expliqué Dr Oumar Keita, recteur de l’université de N’Zérékoré.

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X